Release: 19.1.3.0 - Revision: e18814e27c5ab763588b7f8f82fcc2d38266d604 - Build: 201 - BuildId: 201 - Env: prd-66 - Host: hybr-prd4

«Tout menu végétal est un pas dans la bonne direction»

Lors des achats, en cuisine ou au travail: le thème de la durabilité est omniprésent. Notamment à cause de la pandémie du coronavirus, plus de personnes que jamais se demandent si et comment concilier une vie accomplie et durable au même temps. Bien entendu, chez manor.ch, nous abordons également cette question. C'est pourquoi, quelques semaines avant Noël, nous avons échangé avec Laura Lombardini de l'association végane suisse et parlé de la fête de l'amour, des cadeaux durables et d’une alimentation respectueuse des animaux pendant les fêtes. Vous pouvez également en savoir plus sur la durabilité chez Manor en lisant ici.

Mme Lombardini, que signifie pour vous un «Noël durable»?

Pour moi, cela consiste avant tout à m’interroger. Comment puis-je me faire du bien tout en faisant du bien aux autres êtres vivants et à l’environnement? Notre comportement de consommateur joue ici un rôle central. La fête de l’amour doit aussi se refléter dans notre propre assiette et sous le sapin de Noël.

Avec des menus de Noël durables?

Bien sûr! Cependant, la durabilité est une question assez complexe et il n’est pas toujours évident de savoir ce qui est le plus durable: les légumes bio régionaux ou bien les légumes bio importés? Le verre ou le plastique? Mais de manière générale, on peut dire la chose suivante: les menus végétaux sont toujours le meilleur choix pour l’environnement et les animaux. Ils peuvent également avoir des effets bénéfiques sur la santé.

Pourquoi de nombreuses personnes ont-elles des difficultés à adopter un mode de vie plus durable?

Il existe différents aspects de la durabilité, et ces aspects sont parfois contradictoires. Je pense que chacun doit définir pour lui-même les critères qui sont importants à ses yeux. Bien sûr, un mode de vie végane couvre de nombreux aspects à la fois. Mais chaque menu végétal est également déjà un pas dans la bonne direction. Si l’on veut que ces changements s’inscrivent dans la durée, il est important de procéder à son propre rythme et avec plaisir.

Une cuisine durable signifie-t-elle automatiquement une alimentation végane?

Les personnes qui s’intéressent à la durabilité finiront tôt ou tard par s’intéresser à l’alimentation végane. La production des aliments d’origine animale nécessite d’immenses ressources et représente une charge énorme pour l’air, l’eau et la terre. Les produits à base de plantes affichent un bilan nettement plus positif. En outre, changer de régime alimentaire est devenu plus facile.

Qu’entendez-vous par là?

Il existe aujourd’hui de très bonnes alternatives pour presque tous les aliments. La crème, le lait, les escalopes, les hamburgers, les nuggets, les bâtonnets de poisson, le poulet et bien d’autres choses encore sont disponibles sous forme végane. Il existe également de plus en plus d’alternatives au fromage – personnellement, je trouve certaines d’entre elles excellentes. Le choix en matière de lait végétal est très grand. Il y en a pour tous les goûts.

Le thème de la santé n’a jamais été autant d’actualité. Avez-vous déjà constaté des changements dans les habitudes alimentaires de la population suite à l’épidémie de coronavirus?

À en croire les retours de divers détaillants, l’intérêt pour les produits végans s’est en effet encore accru. Probablement aussi à cause de la recrudescence des scandales dans les abattoirs. Cela effraie à juste titre de nombreuses personnes. Des alternatives sont plus que jamais recherchées.

Depuis le confinement, y a-t-il plus de personnes à se nourrir de manière végane?

C’est difficile à dire. Nous constatons toutefois que l’intérêt grandit et que beaucoup de gens veulent cultiver une attitude empathique envers les autres êtres vivants. On le constate également avec le nombre croissant de nouveaux membres au sein de notre association.

Revenons à Noël. Qu’allez-vous servir?

À Noël, j’aime les repas copieux et somptueux: plusieurs petites entrées raffinées, un rôti de seitan ou de noix avec une sauce au vin rouge et un délicieux dessert crémeux – je suis alors aux anges. Les jours suivants, j’apprécie de revenir à des plats un peu plus légers.

Pour finir, pouvez-vous nous donner des conseils pour des cadeaux de Noël durables?

En janvier, nous organiserons pour la deuxième fois le Veganuary en Suisse. Les participants sont encouragés à tester l’alimentation végane pendant un mois et, tous les jours, reçoivent gratuitement des conseils, des informations et des recettes par e-mail. Les gens peuvent donc encourager leurs amis et les membres de leur famille à se joindre à eux et leur offrir une sorte de kit de démarrage avec des produits végans et des recettes passionnantes pour les motiver. Visiter ensemble un refuge pour animaux peut également être un beau cadeau.

Sur la personne: Laura Lombardini

En tant que directrice de l’association végane suisse, Laura Lombardini est responsable des activités opérationnelles de l'association. Elle s'engage à promouvoir le mode de vie végan au sein de l'association à but non lucratif. L'association compte aujourd'hui plus de 1000 membres et 25'000 followers sur les réseaux sociaux, où elle est la plateforme la plus importante pour le mode de vie végan du groupe cible des 20 à 39 ans. Laura Lombardini lance et gère projets et événements. Elle est végane depuis plus de 5 ans et écrit une chronique pour Tsüri sur le végétalisme en Suisse.

Plus d'entretiens


Cela pourrait aussi vous intéresser: