Release: 12.17.4-disloyal-turtle88 - Revision: 5533b4dcd9ceb76d6add9e0e1a6c1dc676a82aa9 - Build: 1049 - BuildId: 1049 - Env: prd1 - Host: prd3
Menu

La longue tradition viticole du Languedoc-Roussillon

Dans l’Antiquité, les Grecs installés sur les côtes du Sud de la France y ont cultivé la vigne, une plante alors encore inconnue dans le Bordelais et en Bourgogne. Plus tard, les Romains ont établi des vignobles dans le Languedoc-Roussillon et les vins de grande qualité qui en provenaient figuraient alors parmi les plus onéreux. Certaines appellations actuelles, comme Saint-Chinian, apparaissent déjà dans des écrits de l’époque. 

La situation a dramatiquement changé au 19e siècle après le fléau du phylloxéra. Comme partout en Europe, cet insecte nuisible a ravagé ici l’ensemble des vignobles. L’introduction de variétés de vignes américaines puis nord-africaines n’a pas permis de retrouver une qualité satisfaisante. Il faut attendre l’arrivée de cépages provenant de la vallée du Rhône, comme la syrah, et d’Espagne, comme le grenache ou le carignan, pour obtenir une véritable amélioration des crus. Les producteurs du début du 20e siècle étaient plutôt orientés sur la quantité que sur la qualité du vin et c’est à ce moment-là que la région est devenue un important exportateur de vin en vrac.



Œnologie

Le vin en vrac désigne un vin vendu en gros contenants à des transformateurs, embouteilleurs ou négociants qui se chargent de le mettre en bouteille. Avant l’introduction au 17e siècle de l’embouteillage avec un bouchon en liège assurant une fermeture hermétique et aromatique, il n’existait aucune alternative au stockage et au transport du vin en fûts.  



L’extraordinaire potentiel du Languedoc-Roussillon

Il était pourtant évident que ce terroir était capable de produire autre chose que de grandes quantités de vinasse. Le climat méditerranéen est suffisamment chaud pour assurer la pleine maturité du raisin rouge, suffisamment ensoleillé pour lui offrir un très bon taux sucre et suffisamment sec pour obtenir une haute concentration aromatique dans le jus. De plus, une brise régulière et des vents venus du Nord veillent à ce que les fruits ne soient pas exposés à la canicule et restent sains, en rendant peu probables les problèmes de pourriture et fongiques. 

La viticulture ne profite toutefois pas uniquement d’un excellent climat dans le Languedoc-Roussillon. Les multiples versants des paysages vallonnés offrent également des conditions propices à la culture de nombreux cépages différents. Les parcelles plus fraîches se prêtent ainsi à la production de cépages pour le vin blanc ou de vin rouge comme la syrah, le cabernet sauvignon et même le pinot noir.  

La nouvelle garde
Un nombre croissant de producteurs de renommée internationale essaient depuis une bonne vingtaine d’années d’exploiter ce potentiel. C’est le cas, entre autres, de Michel Chapoutier avec son Domaine de Bila-Haut, de la légende vivante du rugby français Gérard Bertrand ou encore de Bernard Magrez, propriétaire de plusieurs Bordeaux grands crus classés Châteaux, dont le Château Pape-Clément ou La Tour Carnet.

Ces dernières années, Gérard Bertrand a bâti un véritable empire du vin de qualité avec divers domaines du Languedoc-Roussillon. Le producteur propose aussi des vins AOC de la Clape ou de Corbières. Pour cette diversité, le développement systématique de vins biologiques et biodynamiques, mais aussi et surtout pour l’excellente qualité de ses produits, Gérard Bertrand s’est vu décerner les titres de «Red Winemaker of the Year» à l’International Wine Challenge et de «European Winery of the Year» par le magazine Wine Enthusiast. 

Quant à Bernard Magrez, il produit essentiellement dans le Bordelais, où il possède entre autres les Châteaux Pape Clément, La Tour Carnet et Fombrauge. Le groupe Bernard Magrez détient ces domaines et d’autres encore dans la région viticole la plus célèbre du monde, mais désormais aussi d’autres domaines répartis aux quatre coins du monde, de l’Espagne au Japon en passant par l’Uruguay. À y regarder de plus près cependant, on constate que, en dehors de Bordeaux, le Languedoc-Roussillon affiche le plus grand portefeuille de domaines et de vins de Bernard Magrez. En effet, ce savant expert sait pertinemment que le Languedoc-Roussillon réunit les meilleures conditions en France pour produire des vins de premier choix à un prix raisonnable.