Release: 14.1.3 - Revision: 7a27a9090d2986e501429ebc5dccc6f3067fe51d - Build: 609 - BuildId: 609 - Env: prd-66 - Host: hybr-prd6

Une solution à chaque problème de peau

Interview avec le dermatologue et fondateur de la ligne cosmétique viliv, le Dr Felix Bertram

 

Profusion inutile de principes actifs, formules douteuses et noms futuristes: aucun des produits disponibles sur le marché n’a réussi à convaincre le Dr Felix Bertram. Il a donc lancé sa propre ligne de soins cosméceutiques. Avec succès. Nous avons posé à cet expert nos questions les plus brûlantes concernant la peau. Et nous en avons appris beaucoup sur la protection solaire, les bons gestes de soin et les produits anti-âge.


Dr Felix Bertram, comment identifier mon type de peau sans passer par un dermatologue?
«Ce n’est pas une mince affaire. Par type de peau, on entend en fait une répartition des peaux en fonction de leur degré de pigmentation, qui permet de déterminer la crème solaire adéquate ou, plutôt, le bon facteur de protection solaire (FPS). Pour savoir si sa peau est trop sèche, trop grasse ou impure et comment choisir un soin adapté, il faut encore souvent consulter un dermatologue. Ceci étant, une peau trop sèche est un type de peau plutôt facile à identifier. On la reconnaît à une surface squameuse et rêche. La peau est terne et présente des signes de vieillissement prématuré et des rides. Selon les personnes, elle peut même provoquer tiraillements et démangeaisons. Une peau grasse est tout aussi facile à reconnaître: elle brille et elle est souvent huileuse en surface.

Plus difficiles à identifier: les peaux mixtes ou sensibles, ou encore des zones à problème particulières et des problèmes cutanés relevant de la médecine. Il ne suffit pas de procéder à une analyse de la peau, encore faut-il choisir la catégorie de soins adaptée à celle-ci ! Déterminer le type de peau est souvent une affaire compliquée qui requiert l’intervention d’un expert.»

La peau fait-elle la différence entre une crème de jour et une crème de nuit?
«La différence entre ces deux produits réside essentiellement dans leur teneur en corps gras ou en huile. Une crème de jour est plus légère et moins grasse, tandis qu’une crème de nuit est plus riche. D’un point de vue dermatologique, le concept de crème de jour ou de nuit est dépassé. Ce qui compte davantage, c’est d’adapter son soin de base à sa peau: une peau très sèche a par exemple besoin d’un soin riche, le cas échéant, deux fois par jour. En revanche, une peau grasse a besoin d’une crème légère et pauvre en corps gras. D’ailleurs, elle se contente souvent d’un sérum léger et peut même se passer d’un soin de base dans certains cas particuliers.»

A qui s’adressent les produits viliv? Qu’est-ce que cette marque a de si particulier?
«Les soins de la marque viliv conviennent à tous les types de peau. Et comme ces produits ne contiennent ni paraben, ni huile minérale, ni colorant, ils sont très bien tolérés par les peaux sensibles et sujettes aux allergies. Les produits phare de viliv sont les sérums actifs qui, grâce à leur concentration aussi élevée que possible ou optimale en principes actifs, traitent un problème cutané avec la plus grande efficacité qui soit. Ainsi, chaque peau, chaque problème de peau et chaque type de peau peuvent être parfaitement soignés de façon ciblée.»

Au bout de combien de temps les résultats sont-ils visibles?
«Tout dépend du produit. Le sérum pour les yeux viliv e, par exemple, offre un résultat superbe et immédiat, grâce aux acides hyaluroniques de grande qualité qu’il contient. C’est aussi ce qui en fait un soin très prisé. Le sérum viliv b offre lui aussi des résultats visibles en quelques jours à peine. Utilisés correctement, les autres sérums montrent des effets au bout de 4 à 6 semaines. Je suis moi-même souvent étonné de ce qu’on a mis au point au cours de ces dernières années et de ce dont sont aujourd’hui capables de bons cosmétiques.»

Parlons d’entretien de la peau. Mieux vaut prévenir que guérir, non? A partir de quand faut-il utiliser des soins anti-âge?
«La mesure anti-âge la plus importante consiste à appliquer une crème solaire avec un facteur de protection solaire de 30 à 50+. Aucun autre facteur environnemental n’accélère autant le vieillissement de la peau que le soleil. En outre, il n’est jamais trop tôt pour protéger sa peau contre le vieillissement. La nicotine, l’alimentation et le style de vie jouent un rôle au moins aussi important que celui des soins anti-âge.

Mais pour répondre concrètement à la question de savoir à partir de quel âge l’utilisation de ce genre de produits est sensée, je dirais 30 ans. Cela dépend bien entendu de facteurs individuels, génétiques et environnementaux, mais les premiers signes de vieillissement cutané apparaissent autour de la trentaine.»

Pourquoi les soins de la marque viliv ne contiennent-ils aucune protection solaire? Et pourquoi celle-ci est-elle si importante?
«L’application d’une protection solaire efficace, surtout sur le visage, est absolument capitale. Non seulement pour prévenir les dommages du soleil et le cancer de la peau, mais aussi pour contrer le vieillissement. Le fait que les produits viliv n’en contiennent aucune est un choix délibéré. En tant que dermatologue, je considère que la protection solaire est une question qui se traite à part et ne doit pas donner une fausse impression de sécurité en étant présente dans un soin de jour. Une protection solaire efficace doit avoir un facteur de protection solaire (FPS) d’au moins 30, idéalement de 50+. Elle doit en plus être appliquée directement sur la peau nettoyée, le matin.

Le FPS des crèmes de jours disponibles dans le commerce se situe entre 8 et 15, autant dire qu’il ne suffit certainement pas à offrir une protection solaire convenable et digne de ce nom.»


Aujourd’hui, le rituel coréen, qui peut comprendre jusqu’à 10 étapes différentes, est l’un des soins pour la peau tendance. D’un point de vue dermatologique, combien d’entre elles sont vraiment nécessaires et judicieuses? Lesquelles sont incontournables et lesquelles sont idéales?
«En tant que dermatologue, je considère que le soin coréen est démesuré, ne répond pas aux problèmes cutanés individuels et présente un risque d’infection bactérienne, dans la mesure où la peau est soignée et hydratée à l’excès.

Les deux premières étapes (démaquillage des yeux et du visage et nettoyage) sont, selon les besoins, logiques. La troisième étape consiste en un peeling doux. Si ce geste peut être sain en fonction du type de peau et de la situation, il ne faut certainement pas en faire une habitude au quotidien. Les étapes 4 à 7 tournent toutes autour de l’hydratation et de l’application de substances actives au sens large. Les étapes 8 à 10 (contour des yeux, crème hydratante et crème de nuit) servent une fois encore à hydrater la peau. Le souci, c’est que trop d’hydratation perturbe l’équilibre de la barrière cutanée et occasionne très vite des infections bactériennes, comme la dermatite péri-orale. Mon conseil: laisser tomber les étapes 4 à 10 et les remplacer par les deux étapes suivantes: appliquer un sérum actif, puis un soin hydratant adaptés à son type de peau.»


Pour finir, une question personnelle: Quel est le produit viliv dont vous ne pouvez plus vous passer?
«Je ne pourrais plus me passer du viliv r (regenerate your skin). Ce produit a été conçu pour le soin de la peau après un traitement au laser et produit un effet régénérateur incroyablement bluffant sur les peaux irritées, à la suite d’une telle intervention ou d’un peeling. Sans compte que viliv r est aussi un après-rasage sensationnel et un excellent soin de jour pour les peaux sensibles et délicates. C’est mon précieux soin multi-usage.»

Shop now: